Accueil  -  Dossier électronique  -  Localiser sur la carte  -   Visite virtuelle  -   Liens  -   Qui sommes nous ?  -   Recherche :
Inventaire général du patrimoine culturel

Rhône-Alpes, Savoie

Aix-les-Bains ,  Choudy-Pont Rouge ,  Grand-Port (avenue du) 49 ;

Centre hospitalier, dit Site Aix-Grand Port


Type de dossier : dossier avec sous-dossier monographié
Date de l'enquête : 2014

Désignation

Dénomination: centre hospitalier;
Appellation et titre: Site Aix-Grand Port;
Partie(s) constituante(s) non étudiée(s): pharmacie; garage; chaufferie; blanchisserie; logement;

Complément de localisation

Référence(s) cadastrale(s):
  • 1879: B 1001 p. ; 1004 p. ; 1005 p. ; 1006 p. ; 1008 p. ; 1010 p. ; 1011 ; 1012 p. ; 1013 ; 1014 p. ; 1015 ; 1016 p. ; 1017 p. ; 1018 p. ; 1020 p. ; 1021 p. ; 1022 ; 1023 ; 1024
  • 2004: BO 21 ; 22 ; 136 ; 141 ; 143


Aire : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Choudy-Pont Rouge;
Milieu d'implentation : en ville

Historique

Commentaire historique :
Le site hospitalier Aix-Grand Port constitue aujourd’hui l’un des quatre sites composant le centre hospitalier d’Aix-les-Bains (les sites Aix-Reine Hortense, Résidence Bois Lamartine et Résidence Félix Pignal complètent l'ensemble). La création de ce site, au début du XXe siècle, associé dès l’origine à l’hospice-hôpital thermal Reine Hortense, marque la naissance de l’ensemble hospitalier municipal d’Aix-les-Bains.

Le bâti existant actuellement sur le site Aix-Grand Port résulte de constructions et démolitions successives entreprises tout au long du siècle. Ces différents travaux, répondant à des impératifs d’agrandissement et de réorganisation, ont été menés sans qu’une véritable logique d’aménagement ou de plan d’ensemble n’ait dicté l’implantation des bâtiments qui composent le site.

A la fin du XIXe siècle, l’hospice-hôpital Reine Hortense est confronté à la nécessité d’accueillir et de soigner un nombre croissant de malades, dits « atteints de maladies contagieuses », aux dépens de la prise en charge des baigneurs indigents pour lesquels l’établissement avait été fondé. En 1888, la commission administrative de l’hôpital thermal Reine Hortense demande donc au conseil municipal la création d’un établissement ou d’une annexe, permettant d’accueillir ces malades atteints de maladies contagieuses, de les séparer des baigneurs et de désengorger l’hôpital thermal (Délibération du conseil municipal du 11 novembre 1888). Un rapport établi par la commission cantonale d’hygiène en 1895, pointant les dangers encourus par la station thermale en l’absence d’isolement des malades contagieux, vient conforter cette demande (Délibération du conseil municipal du 21 avril 1895).

Le terrain choisi pour accueillir le nouvel établissement est plat, desservi par l’avenue du Lac (actuelle avenue du Grand-Port), et situé à l’extérieur de la ville, conformément aux principes d’hygiène alors en vigueur. La Société nationale du Stand de tir, propriétaire, accepte de céder le terrain ainsi que le bâtiment existant situé dessus, pour une somme modique, marquant ainsi son soutien au projet. L’acquisition du terrain en 1899 et la construction des premiers bâtiments sont financés par la Ville, par l’Etat, par l’intermédiaire des fonds du pari mutuel, et par des dons privés, issus en grande partie de la clientèle anglophone en villégiature à Aix. Plusieurs sommes très importantes sont notamment versées par l’industriel américain John Pierpont-Morgan. La gestion de l’établissement construit est alors confiée à la commission administrative de l’hospice-hôpital thermal Reine Hortense, présidée par le maire de la Ville.

Le premier projet d’implantation d’ensemble est dessiné en 1897 par l’architecte de la Ville Jules Pin et connaît des modifications jusqu’en 1902.
En 1898, le projet prévoit un ensemble comptant trois bâtiments : l’Hôpital-Infirmerie, à édifier ; une construction nouvelle destinée à abriter des services annexes tels que la buanderie et la cuisine ; l’ancien bâtiment de la Société nationale du Stand de tir, existant, indiqué comme « lazaret » et comprenant une aile pour les hommes et une pour les femmes, ainsi que des chambres d’isolement dans deux petits corps de bâtiment attenants (AD Savoie. 7 X 15).
Un pavillon d’isolement, situé à bonne distance des autres constructions, ainsi qu’une chapelle apparaissent sur les plans d’ensemble dressés en 1900 (AD Savoie. 7 X 7 et 7 X 15).
Des modifications significatives sont apportées en 1902. Outre l’Hôpital-Infirmerie, dont la première pierre a été posée en 1900, ainsi que le pavillon d’isolement et le bâtiment de la buanderie et de la cuisine, l’ancien bâtiment de la Société nationale du Stand de tir ne figure plus sur les plans. Son emplacement est en effet désormais occupé par l’hospice Brachet, abrité dans une nouvelle construction (AD Savoie. 7 X 7).

Le centre hospitalier municipal d’Aix-les-Bains est inauguré en 1907. Il comprend alors l’Hôpital-Infirmerie, appelé aussi hôpital municipal (bât. F), placé au même alignement que l’hospice Brachet (bât. B) construit entre 1903 et 1907. Le bâtiment de la buanderie et de la cuisine, ainsi que le pavillon d’isolement (bât. I) élevé entre 1903 et 1906, sont placés à l'écart.

En 1909, le terrain est clos par la construction d’un mur en pierre de Villebois surmonté d’une grille en fer forgé percée de portails (AD Savoie. 7 X 10).

A l’initiative de John Pierpont-Morgan, l’ensemble hospitalier se dote d’un bâtiment supplémentaire, baptisé pavillon Léon Blanc (bât. H), inauguré en 1913 et destiné à accueillir les tuberculeux.

Le site connaît une importante campagne d’agrandissement dans les années 1930. En 1924, la commission administrative de l’hôpital municipal d’Aix-les-Bains entame une réflexion sur la réorganisation des services hospitaliers. Celle-ci aboutit à une nouvelle répartition des activités dans les édifices existants ainsi qu’à la construction de nouveaux bâtiments. Leur implantation, prévue au nord de l’ensemble existant, nécessite des mesures d’expropriation prises par la Ville en 1929 (Délibération du conseil municipal, 29 décembre 1929). L’hôpital est ainsi complété par la construction d’une maternité (bât. C) en 1932 , d’un corps de porche abritant également les services administratifs (bât. A) élevé en 1934, et d’un nouveau bâtiment pour loger la buanderie et les cuisines (bât. Q). Une chapelle (bât. P) est également inaugurée en 1938. La construction du bâtiment, dit « bâtiment de la communauté », destiné à abriter les sœurs et le personnel, prévue dès 1928, ne semble pas avoir été réalisée (AD Savoie. 7 X 11).

Entre 1975 et 1985, le bâti de l’ensemble hospitalier est profondément modifié. L’hospice Brachet est démoli en 1975 et reconstruit au même emplacement (bât. B). Une maison de retraite, appelée pavillon V 120 et rebaptisée récemment pavillon Françon (bât. N) est édifiée au nord du site en 1978. En 1980, la cuisine, la buanderie et la chapelle, élevées respectivement en 1936 et 1938, sont démolies, ainsi que la maison de l’aumônier, le pavillon des religieuses, le pavillon Saint-Joseph et les garages (AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7974). L’espace ainsi libéré permet l’édification d’un nouveau bâtiment de soins, dénommé le bâtiment médico-technique (BMT) (bât. G) (AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7984).

Dès la construction des premiers bâtiments au début du XXe siècle et jusqu’à aujourd’hui, les circulations extérieures sont doublées d’un important système de galeries souterraines permettant celles des personnels et des matériels.

En 2014, un projet de fusion du centre hospitalier d’Aix-les-Bains, comprenant les quatre sites, et du centre hospitalier de Chambéry, est à l’étude.


Datation(s) principale(s): 1er quart 20e siècle; 2e quart 20e siècle; 3e quart 20e siècle; 4e quart 20e siècle;
Date(s) : 1906, [daté par source]; 1907, [daté par source]; 1913, [daté par source]; 1932, [porte la date]; 1934, [porte la date]; 1938, [daté par source]; 1975, [daté par source]; 1978, [daté par source]; 1980, [daté par source];
Auteur(s) : Pin Jules (aîné) (architecte communal) [attribution par source]; Crochon Francis (architecte communal)
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Pierpont-Morgan John (donateur) [attribution par source];

Description

Commentaire descriptif :
Le site Aix-Grand Port se développe sur un vaste terrain longé à l’est par l’avenue du Grand-Port et au sud par l’avenue Pierpont-Morgan. Il est accessible au sud-est par un corps de porche situé sur le rond-point des Hôpitaux et par une entrée secondaire au sud-ouest placée sur l’avenue Pierpont-Morgan.

Le site se compose de constructions regroupées et de bâtiments isolés autour desquels s’organisent les jardins et les espaces de circulation piéton et automobile ainsi que les zones de stationnement.

Le centre du site est occupé par un groupe de trois bâtiments attenants et placés au même alignement, formant approximativement un T : à l’ouest, le pavillon Léon Blanc (bât. H), au centre le bâtiment médico-technique (BMT) (bât. G), se développant en grande partie à l’arrière et donnant cette forme en T, et à l’est le pavillon Le Revard (Hôpital Infirmerie puis Hôpital municipal) (bât. F). Une voie de circulation permettant de relier les deux entrées est et ouest du site ainsi qu’un espace vert, prennent place entre le mur de clôture et les élévations sud de cet ensemble.
A l’est, une série de trois constructions attenantes et placées au même alignement, clos partiellement le site : au sud, la chambre mortuaire et le pavillon Hubert Perrier (pavillon d’isolement) (bât. I), au centre l’atelier de menuiserie (bât. J), et les garages au nord (bât. K).

Les bâtiments implantés de manière isolée sont situés au nord et à l’est de la parcelle. L’extrême nord du site est occupé par le pavillon Françon (Pavillon V 120) (bât. N) et par le bâtiment abritant la chaufferie et la blanchisserie (bât. L et M). Celui-ci donne sur un petit jardin extérieur bordé à l’est par le bâtiment médico-technique et au sud par le pavillon Léon Blanc. Le pavillon des internes (bât. D), la pharmacie (bât. E), l’Ex-maternité (bât. C) et le pavillon Brachet (bât. B) sont implantés à l’ouest. Les services administratifs (bât. A) sont quant à eux abrités dans le porche d’entrée donnant sur le rond-point des Hôpitaux.

Les galeries souterraines, qui irriguent l’ensemble du site en reliant les différents bâtiments entre eux, sont dédiées à la circulation des personnels et des matériels de l’hôpital. Elles sont accessibles depuis les sous-sols dont sont dotés tous les bâtiments.


Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : pierre, moellon, enduit; pierre, pierre de taille, béton, enduit;
Matériau(x) de couverture : tuile mécanique; ardoise; matériau synthétique en couverture;
Type de la couverture : terrasse, toit à deux pans, croupe; toit en pavillon,
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier dans-oeuvre: en maçonnerie; escalier hors-oeuvre: en charpente métallique;

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune;

Vue aérienne d'ensemble
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 580 NUCA

Documentation

Documents d'archives


AD Savoie. 7 X 20. Hôpitaux, hospices d’Aix. Affaires diverses, 1860-1927.


AD Savoie. 7 X 6. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Construction, travaux, hôpital thermal, hôpital municipal, 1862-1910.


AD Savoie. 7 X 7. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Construction hôpital municipal, 1900-1906.


AD Savoie. 7 X 14. Hôpital municipal d’Aix. Projet de constructions diverses, 1900-1909.


AD Savoie. 7 X 16. Hôpital municipal d’Aix. Projets de constructions, constructions diverses, 1900-1920.


AD Savoie. 7 X 15. Hôpitaux d’Aix-les-Bains. Hôpital, infirmerie, maternité, hospice du Docteur Brachet, hospice Reine Hortense, 1900-1932.


AD Savoie. 7 X 10. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Construction pavillons Pierpont-Morgan, Docteur Brachet, Léon Blanc, 1902-1926.


AD Savoie. 7 X 8. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Travaux divers, 1911-1923.


AD Savoie. 7 X 17. Hôpitaux, hospices d’Aix. Adjudications, marchés, fournitures, 1921-1937.


AD Savoie. 7 X 9. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Travaux divers, 1922-1938.


AD Savoie. 7 X 94. Hôpital Louis Blanc d’Aix-les-Bains : réorganisation des services hospitaliers, 1923-1927.


AD Savoie. 7 X 11. Hospices civils d’Aix. Réorganisation des services hospitaliers. Plans, 1926-1928.


AD Savoie. 7 X 13. Hôpitaux, Hospice d’Aix-les-Bains. Travaux et construction maternité, chapelle, 1926-1938.


AD Savoie. 7 X 12. Hospices civils d’Aix. Hospices civils d’Aix. Réorganisation des services hospitaliers. Plans, 1932.


AD Savoie. 7 X 93. Travaux, réparations, acquisitions de matériel, 1953-1956.


AC Aix-les-Bains. 1 D. Registre des délibérations conseil municipal.


AC Aix-les-Bains. 3 Q 2. Hospice, hôpitaux, 1862-1930.


AC Aix-les-Bains. 3 Q 1. Hospice, hôpital, 1867-1930.


AC Aix-les-Bains. 336 W 39, n°7231. Autorisation de bâtir accordée à M. Cochet, directeur des hôpitaux d’Aix-les-Bains, pour la construction d’un bâtiment hospitalier avec hébergement, 17 juillet 1978


AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7974. Autorisation de démolir accordée à M. Cochet, directeur des hôpitaux d’Aix-les-Bains, 12 septembre 1980.


AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7984. Autorisation de bâtir accordée à M. Cochet, directeur des hôpitaux, pour la construction d’un bâtiment à usage hospitalier et d’hébergement, 18 novembre 1980.

Bibliographie


BLEICHER, Dr. Aix-les-Bains, revue annuelle de la Station. 2e éd. Chambéry, Annecy, Grenoble : Imp. A. Waton, 1911. 101 p. : ill. ; 17 cm (AC Aix-les-Bains : LDG 25)


ESNAULT, Jean-François. Aix-les-Bains ou la mémoire des pierres. Paris : 1982. 250 p. multigr. : ill. ; 29,5 cm


PAGE, Léon. Promenons-nous dans les rues d'Aix. Aix-les-Bains : ville d'Aix, 1978. 284 p. ; 22 cm. (AC Aix-les-Bains : A2641)


STEFANINI, Francis. Les hôpitaux d'Aix-les-Bains, Arts et Mémoire, n°10. Aix-les-Bains : Société d'Art et d'Histoire, juin 1998; ill.


Ville d’Aix-les-Bains. M. J. MOTTET, maire, MM. GUIBERT et FOLLIET, adjoints. Compte-rendu de la gestion municipale de 1900 à 1912. Aix-les-Bains: Imprimerie moderne, F. Blanc. 1912. 138 p. ; illus ; 25 cm. (AC Aix-les-Bains. A 2576).

Documents figurés


Ville d'Aix-les-Bains. Construction d'un hôpital Infirmerie. Plan d'ensemble / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, décembre 1898. Ech. 1:200. 1 plan sur calque rehaussé : lavis ; 59 x 170 cm (AD Savoie. 7 X 15)

n°4. Ville d'Aix-les-Bains. Projet de construction d'un hôpital Infirmerie. Plan d'ensemble / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, juillet 1899. Ech. 1:200. 1 plan sur calque rehaussé : lavis ; 59 x 168 cm (AD Savoie. 7 X 7)

n°6. Ville d'Aix-les-Bains. Projet de construction d'un hôpital Infirmerie. Plan d'ensemble / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, juin 1900. Ech. 1 : 200. 1 plan sur calque rehaussé : lavis ; 66 x 170 cm (AD Savoie. 7 X 7)

Ville d'Aix-les-Bains. Construction d'un hôpital Infirmerie. Plan d'ensemble / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, novembre 1900. Ech. 1 : 200. 1 plan sur calque rehaussé : lavis ; 75,5 x 173 cm (AD Savoie. 7 X 15)

Ville d'Aix-les-Bains. Plan d'ensemble des établissements hospitaliers. Projet de construction d'un pavillon d'isolement / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, septembre 1902. Ech. 1 : 200. 1 plan sur calque rehaussé : lavis ; 51 x 144,5 cm (AD Savoie. 7 X 7)

Hôpital municipal. Détail du portail d'entrée, piliers, bahuts, etc en pierre de Villebois et grille en fer forgé / Pin Jules, architecte. Aix-les-Bains, août 1909. Ech. 1 : 20. 1 plan rehaussé : encre, crayon ; 73,5 x 100,5 cm (AD Savoie. 7 X 10)

Réorganisation des services hospitaliers d'Aix-les-Bains. Bâtiment de la communauté. [Plans] [Non réalisé] / Crochon Francis, architecte. Aix-les-Bains, mars 1926. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan rehaussé : crayon ; 108, 5 x 77,5 cm (AD Savoie. 7 X 11)

Réorganisation des services hospitaliers d'Aix-les-Bains. Bâtiment de la communauté. 86. [Plans, coupe et élévation] [Non réalisé] / Crochon Francis, architecte. Aix-les-Bains, mars 1926. Ech. 1 : 100. 1 tirage de plan rehaussé : lavis, crayon ; 76 x 80 cm (AD Savoie. 7 X 11)

Réorganisation des services hospitaliers d'Aix-les-Bains. Plan d'ensemble des bâtiments et des jardins / Crochon Francis, architecte. Aix-les-Bains, mars 1928. Ech. 1 : 200. 1 plan rehaussé : lavis ; 51 x 163,5 cm (AD Savoie. 7 X 11)

Hospices civils d'Aix-les-Bains. Bâtiment des cuisines. Façades. Coupe. Plans. 467 / Crochon Francis, architecte. Aix-les-Bains, février 1932. Ech. 1:100. 1 tirage de plan ; 61 x 78 cm (AD Savoie. 7 X 12)

Hospices civils d'Aix-les-Bains. Bâtiment de la buanderie. 476. [Façade, coupes, plans] / Crochon Francis, architecte. Aix-les-Bains, février 1932. Ech. 1:100. 1 tirage de plan ; 61 x 78 cm (AD Savoie. 7 X 12)

Noms des Souscripteurs pour la construction de l’hôpital-infirmerie d’Aix-les-Bains / S.n. Aix-les-Bains, [1903]. 34, 5 x 27 cm (AC Aix-les-Bains. 3 Q 1)

Cercle d’Aix-les-Bains. Mercredi 7 septembre 1904. Salus. Nouvel Hôpital municipal d’Aix-les-Bains / S.n. [Aix-les-Bains], 1904. 1 affiche publicitaire (AC Aix-les-Bains. 3 Q 1)

Ville d’Aix-les-Bains. Bâtiments hospitaliers. Plan parcellaire / Pin J., architecte. Aix-les-Bains, juin 1910. 1 tirage de plan rehaussé : encre, crayon ; 30 x 41 cm (AC Aix-les-Bains. 3 Q 2)

Agrandissement de la propriété des hôpitaux d'Aix-les-Bains. Plan parcellaire / S.n. [Aix-les-Bains], [1930]. 1 plan rehaussé ; (AC Aix-les-Bains. 3 Q 2)

Centre hospitalier d’Aix-les-Bains. Hôpital général. A.P.D. Avant-projet détaillé. Etat des lieux [Plan masse] / Perrin-Fayolle J., architecte. [Lyon], octobre 1979. Ech. 1 : 500. 1 tirage de plan ; 55 x 105 cm (AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7974)

Centre hospitalier d’Aix-les-Bains. Hôpital général. Construction neuve. A.P.D. Avant-projet détaillé. Plan de masse. n°2 / Perrin-Fayolle J., architecte. [Lyon], octobre 1979. Ech. 1 : 500. 1 tirage de plan ; 73 X 102, 5 cm (AC Aix-les-Bains. 336 W 51, n°7984)

[L’hôpital municipal d’Aix-les-Bains. Vue depuis l’ouest de l’hôpital-Infirmerie et de l’hospice Brachet] / Navello E. [Aix-les-Bains], [1903-1909]. 1 photogr. : plaque de verre ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains. Fonds Navello. 6 Fi 1102)

3085. Aix-les-Bains. Boulevard Pierpont-Morgan. L’Hôpital / Chambéry : E . Reynaud, [vers 1910]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains. Cp 12_020)

2146. Aix-les-Bains (Savoie). Le Nouvel Hôpital / S.n. [vers 1910]. 1 carte postale ; 9 x 13 cm (AC Aix-les-Bains. Cp12_003)

[Vue aérienne d’Aix-les-Bains prise depuis le nord-ouest] / S.n. Aix-les-Bains, [vers 1950]. 1 photogr. ; n. et b. ; 18 x 24 cm (AC Aix-les-Bains. 12 Fi 1_0603)

[Vue aérienne depuis le sud de l’hôpital d’Aix-les-Bains, de l’avenue du Grand-Port et du rond-point des Hôpitaux] / S.n. [Aix-les-Bains], 1986. 1 diapositive : coul. (AC Aix-les-Bains. FRAC 73108_9Fi01_0508)

[Vue aérienne depuis l’ouest de l’hôpital d’Aix-les-Bains] / S.n. [Aix-les-Bains], 1986. 1 diapositive : coul. (AC Aix-les-Bains. FRAC 73108_9Fi01_0509)


Annexes


ANNEXE 1
Le nouvel hôpital d’Aix-les-Bains, 1912


Extrait de : Ville d’Aix-les-Bains. M. J. MOTTET, maire, MM. GUIBERT et FOLLIET, adjoints. Compte-rendu de la gestion municipale de 1900 à 1912. Aix-les-Bains : Imprimerie moderne, F. Blanc. 1912. 138 p. ; illus ; 25 cm. .p. 105 (AC Aix-les-Bains. A 2576)

« Achèvement du nouvel hôpital.
Commencé depuis 6 ans le nouvel hôpital ne pouvait s’achever, la commission administrative ayant épuisé toutes ses ressources dans l’effort qu’elle venait de faire pour la construction du gros œuvre. Au point de vue hygiénique et dans l’intérêt même de l’établissement thermal, il y avait extrême urgence à transporter les malades dans les nouveaux bâtiments et rendre à l’hospice thermal sa véritable affectation, c’est-à-dire aux baigneurs pauvres envoyés très nombreux chaque année pour suivre le traitement par les soins et aux frais des départements. Le nouvel hôpital attendait pour pouvoir fonctionner d’être muni de toute son installation intérieure et de tout ce qui était nécessaire à son exploitation.La municipalité avait à cœur de voir achever rapidement cet établissement afin de recevoir au plus vite et soigner les malades nécessiteux de la commune. Elle vint en aide à la commission administrative en faisant inscrire dans ce but à l’emprunt une somme de 80.000 francs. Cette somme eut été encore insuffisante, mais la sollicitude et le dévouement de Madame et M. le Docteur Léon Blanc, firent ce que les efforts combinés des administrations municipales ne pouvaient achever. Avec les dons importants qu’ils recueillirent l’hôpital fut achevé et un confortable mobilier de literie, etc., vint garnir ces immenses salles. De nouveaux dons vinrent s’ajouter aux autres ; des fondations augmentèrent les faibles ressources de nos hôpitaux, qui prirent ainsi l’importance qu’ils ont aujourd’hui. Nous devons exprimer toute notre reconnaissance à ces généreux donateurs et notamment à Madame Vidal, veuve du regretté Docteur Vidal, à Madame et Monsieur le Dr Françon, à Monsieur et Madame Claudius Guichard-Rousseau, et à tous les actionnaires de l’ancien Stand qui ont abandonné leurs droits sur leur propriété devenue celle des hôpitaux. Nous devons une nouvelle mention de reconnaissance à notre hôte fidèle M. Pierpont-Morgan, qui a bien voulu mettre à la disposition de la ville, par l’intermédiaire de M. le docteur Guyenot, les fonds nécessaires à la construction et l’aménagement du Pavillon « Docteur Léon Blanc ». »

ANNEXE 2
Fonctions successives des différents bâtiments du site Aix-Grand Port


Pavillon Le Revard (appelé auparavant Hôpital-Infirmerie ou Hôpital municipal) : construction achevée en 1907
1907 : Médecine et chirurgie
1936 : Chirurgie
2014 : Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Annexe du pavillon Le Revard (disparue) : construction achevée en 1908 et démolie en 1980
1908-1936 : Salles d’électrothérapie et d’hydrothérapie
1936-1980 : Chirurgie (bloc opératoire)

Pavillon Brachet (appelé auparavant Hospice Brachet) : construction achevée en 1907
1907 : hospice
2014 : Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Pavillon d’isolement : construction achevée en 1906
1906 : pavillon d’isolement
1928 : morgue et autopsie
2014 : chambre mortuaire, chapelle funéraire et accueil de jour pour personnes âgées

Pavillon Léon Blanc : construction achevée en 1913
1913 : tuberculeux ?
1914-1917 : hôpital militaire
1917-1922 ? : accueil des permissionnaires américains
1932 : médecine générale
2014 : nouvelle affectation envisagée mais non définie pour ce bâtiment

Bâtiment médico-technique (BMT) : construit en 1980
1980-2014 : médecine générale, chirurgie, urgences, centre périnatal de proximité

Bâtiment administratif : construction achevée en 1934
1934 : services administratifs et appartement du directeur
2014 : services administratifs

Ex-Maternité (appelée auparavant Maternité) : construction achevée en 1932
1932-2010 : maternité

Pavillon Françon (appelé auparavant pavillon V 120) : construction achevée en 1978
1978 : maison de retraite
2014 : Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), unité de soins de suite et réadaptation, unité de soins longue durée

Illustrations


Dess. 1
Plan de situation
Dess. Inv. A. Céréza
14 73 2504 NUDA

Dess. 2
Plan chronologique et de situation
Dess. Inv. A. Céréza
14 73 2505 NUDA

Fig. 3
Plan d'ensemble, décembre 1898
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 371 NUCB

Fig. 4
Plan d'ensemble, juillet 1899
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 347 NUCB

Fig. 5
Plan d'ensemble, juin 1900
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 343 NUCB

Fig. 6
Plan d'ensemble, novembre 1900
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 368 NUCB

Fig. 7
Plan d'ensemble, septembre 1902
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 345 NUCB

Fig. 8
Plan parcellaire, 1910
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 925 NUCB

Fig. 9
Plan d'ensemble, 1928
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 372 NUCB

Fig. 10
Plan parcellaire, 1930
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 349 NUCB

Fig. 11
Plan masse, bâtiments à démolir, 1979
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 926 NUCB

Fig. 12
Plan masse, nouvelles construction, 1979
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 773 NUCB

Fig. 13
Plans de la clôture et du portail d'entrée, 1909
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 358 NUCB

Fig. 14
Plans du bâtiment de la communauté, 1926, non réalisé
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 376 NUCB

Fig. 15
Plans, coupe et façade, bâtiment de la communauté, 1926, non réalisé
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 377 NUCB

Fig. 16
Plans, coupe et élévations, bâtiment des cuisines, 1932
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 366 NUCB

Fig. 17
Plans, coupe et élévations, bâtiment de la buanderie, 1932
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 367 NUCB

Fig. 18
Noms des souscripteurs pour la construction de l'hôpital
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 940 NUCB

Fig. 19
Publicité pour une collecte de fonds, 1904
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 915 NUCB

Fig. 20
Vue aérienne, vers 1950
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 916 NUCB

Fig. 21
Vue aérienne depuis l'ouest, 1986
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 927 NUCB

Fig. 22
Vue aérienne depuis le sud, 1986
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 1186 NUCB

Fig. 23
Hôpital-Infirmerie et hospice Brachet, vers 1907
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 928 NUCB

Fig. 24
Mur de clôture et Hôpital-Infirmerie, vers 1910
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 924 NUCB

Fig. 25
L'hôpital-Infirmerie et l'hospice Brachet, vers 1910
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 919 NUCB

Fig. 26
Vue aérienne d'ensemble
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 580 NUCA

Fig. 27
Vue aérienne rapprochée
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 579 NUCA

Fig. 28
Entrée principale, rond-point des Hôpitaux (bât. A)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 578 NUCA

Fig. 29
Entrée secondaire, boulevard Pierpont-Morgan
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 561 NUCA

Fig. 30
Voie de circulation au sud des pavillons Brachet (bât. B), Le Revard (bât. F) et BMT (bât. G)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 564 NUCA

Fig. 31
Pavillon Brachet à gauche (bât. B) et Ex-maternité à droite (bât. C)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 565 NUCA

Fig. 32
Pavillon Le Revard à gauche (bât. F) et Ex-maternité à droite (bât. C)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 567 NUCA

Fig. 33
Pavillon Le Revard (bât. F) et BMT en arrière-plan (bât. G)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 566 NUCA

Fig. 34
BMT (bât. G), pavillon Le Revard (bât. F) et pavillon Brachet (bât. B)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 555 NUCA

Fig. 35
Pharmacie (bât. E), façade est
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 520 NUCA

Fig. 36
Pharmacie (bât. E), façade ouest
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 522 NUCA

Fig. 37
Chaufferie (bât. L) et blanchisserie (bât. M)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 550 NUCA

Fig. 38
Pavillon Hubert Perrier (bât. I) et menuiserie (bât. J), vue de trois-quart droit
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 558 NUCA

Fig. 39
Pavillon Hubert Perrier (bât. I) et menuiserie (bât. J), vue de trois-quart gauche
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 575 NUCA

Fig. 40
Menuiserie (bât. J), cour anglaise
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 587 NUCA

Fig. 41
Garages (bât. K)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 568 NUCA

Fig. 42
Pavés de verre éclairant les galeries souterraines
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 505 NUCAQ

Fig. 43
Espace vert, au sud du site, vue générale
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 527 NUCA

Fig. 44
Espace vert, au sud du site, vue rapprochée
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 554 NUCA

Fig. 45
Piédestal et buste de Léon Brachet
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 511 NUCA

Fig. 46
Buste de Léon Brachet
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 553 NUCA

Fig. 47
Ancien portail piéton, au sud du site
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 526 NUCA

Fig. 48
Espace vert, à l'ouest du site
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 557 NUCA

Fig. 49
Lapidaire non identifié
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 528 NUCA

Fig. 50
Lapidaire non identifié
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 529 NUCA

Fig. 51
Galerie souterraine, au départ du pavillon Hubert Perrier (bât. I)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 789 NUCA

Fig. 52
Galerie souterraine, à l'aplomb du corps central du pavillon Léon Blanc (bât. H)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 790 NUCA

Fig. 53
Galerie souterraine, reliant le BMT (bât. G) et le pavillon Le Revard (bât. F)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 791 NUCA

Fig. 54
Galerie souterraine voûtée, reliant les pavillons Le Revard (bât. F) et Brachet (bât. B)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 792 NUCA

Fig. 55
Galerie souterraine voûtée, reliant les pavillons Le Revard (bât. F) et Brachet (bât. B)
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 793 NUCA

Partie(s) constituante(s) étudiée(s)

Hôpital, dit bâtiment médico-technique ou BMT
Hôpital, dit pavillon Léon Blanc
Maison de retraite, dite pavillon V 120 puis pavillon Françon
Etablissement administratif
Chapelle
Hôpital, dit annexe de l'Hôpital-Infirmerie ou pavillon d'isolement, actuellement maison de retraite, dit pavillon Hubert Perrier, chambre mortuaire et chapelle
Maternité, actuellement bâtiment désaffecté, dit Ex-Maternité
Hôpital, dit Hôpital-Infirmerie ou Hôpital municipal, actuellement maison de retraite, dite pavillon Le Revard
Hospice, dit Hospice Brachet, actuellement maison de retraite, dite pavillon Brachet

Voir

aire d'étude de référence : Généralités
inclus dans : Boulevard Pierpont-Morgan
comprend : Maison, dite villa Lutèce ou pavillon des internes
inclus dans : Secteur urbain de Choudy-Pont Rouge
inclus dans : Avenue dite Route du Lac, puis Boulevard du Lac, puis Avenue du Port-Puer, actuellement Avenue du Grand-Port

Région Rhône-Alpes / Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel / Ville d'Aix-Les-Bains. Chercheur(s) : Belle Elsa; Gras Philippe; Lagrange Joël; Copyrights © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel, 2014; © Ville d'Aix-les-Bains, 2014; Renseignements : Service Veille & Documentation de la Région Rhône-Alpes, 1, esplanade François Mitterrand, CS20033, 69269 LYON Cedex 02.

Document produit par "Générateur Gertrude", application créée par © ALTEARCH-MEDIATION et © OBJESTIC

       
   
 
Informations Légales   Contact