Accueil  -  Dossier électronique  -  Localiser sur la carte  -   Visite virtuelle  -   Liens  -   Qui sommes nous ?  -   Recherche :
Inventaire général du patrimoine culturel

Rhône-Alpes, Savoie

Aix-les-Bains ,  Les Coteaux ,  Revard (route du) 11 ;

Maison, dite villa du Châtelard, puis bâtiment administratif d'entreprise et logement, dit villa Les Eaux-Vives, puis établissement administratif communal et logement, puis maison, dite villa des Eaux Vives, actuellement maison


Type de dossier : dossier individuel étudié
Date de l'enquête : 2013

Désignation

Dénomination: bâtiment administratif d'entreprise; établissement administratif communal; logement; maison;
Appellation et titre: villa du Châtelard; villa Les Eaux-Vives ; villa des Eaux Vives ;

Complément de localisation

Référence(s) cadastrale(s):
  • 1879: D 908 p.
  • 1973: BZ 175
  • 2004: BZ 349-351


Aire : Aix-les-Bains
Lieu-dit : Les Coteaux;
Milieu d'implentation : en écart

Historique

Commentaire historique :
Cette maison a vraisemblablement été construite entre 1882 et 1883 lors de la construction du premier réservoir sous-terrain d'eau potable du Châtelard. Dénommée villa du Châtelard, elle a sans-doute été bâtie par l'entrepreneur de travaux publics Alphonse Mottet, également propriétaire du terrain et maire de la Ville depuis 1874. C'est en outre ce dernier qui crée en 1882, le premier service des Eaux d'Aix-les-Bains. Le terrain est vendu en 1884 à la Compagnie générale des travaux hydrauliques (C.G.T.H.), société fermière de la distribution de l'eau potable à Aix-les-Bains depuis 1883. C'est vraisemblablement, en 1885, lors de la construction d'un deuxième réservoir sous-terrain, qu'un avant-corps de forme polygonale est ajouté à l'est de la villa. La construction en revient sans-doute à l'entrepreneur Joseph Mottet, fils du maire sortant, adjudicataire des travaux du réservoir. La maison qui prend l'appellation de villa Les Eaux-Vives abrite les bureaux de la compagnie et sans doute le logement de l'ingénieur de la C.G.T.H. en poste à Aix-les-Bains.
En 1908, suite à la "remunicipalisation" de la distribution de l'eau potable, la Ville rachète tous les biens de la C.G.T.H. dont le bâtiment du siège. Ce dernier abrite les bureaux du Service des eaux au moins jusque dans les années 1920. Un relevé de l'architecte Georges Noiray de 1947 fait apparaître qu'à cette date le bâtiment est utilisé comme maison d'habitation comptant 6 chambres.
En 1955, sous l'administration du maire Lucien Spycher, l'architecte municipal Georges Noiray prépare un projet de réaménagement visant à créer deux appartements distincts, dont un serait réservé au secrétaire général de la mairie. Les travaux, dont le gros-œuvre est confié à l'entreprise Boschetto, sont réalisés en 1956. Ils comportent la démolition de l'escalier centrale en bois situé face à l'entrée principale, elle-même supprimée, ainsi que son perron. Un nouvel escalier aux marches préfabriquées en granito est construit en revers de façade à l'emplacement de l'ancien hall d'entrée.
En 1988, la commission municipale des opérations immobilières envisage de vendre la villa à l'ancien directeur du Service des eaux Jean Missud qui l'occupe comme logement de fonction. La vente est conclue deux ans plus tard.

Datation(s) principale(s): 4e quart 19e siècle;
Datation(s) secondaire(s): 4e quart 19e siècle; 3e quart 20e siècle;
Date(s) : 1883, [daté par travaux historiques]; 1956, [daté par source];
Auteur(s) : Mottet Alphonse (entrepreneur) [attribution par travaux historiques]; Mottet Joseph (entrepreneur) [attribution par travaux historiques]; Noiray Georges (architecte communal) [attribution par source];

Description

Pas de commentaire descriptif


Matériau(x) de gros-oeuvre et mise en oeuvre : pierre, moellon, enduit;
Matériau(x) de couverture : ardoise; métal en couverture;
Vaisseau(x) et étage(s) : étage de soubassement; rez-de-chaussée surélevé; 1 étage carré; 1 étage de comble;
Parti d'élévation extérieure : élévation à travées;
Type de la couverture : toit en pavillon, croupe polygonale;
Emplacement, forme et structure de l'escalier : escalier intérieur: escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie;
Technique du décor : ferronnerie;

Intérêt de l'oeuvre

Observation :
PLU 2007 : étoile creuse (bâti intéressant : démolition soumise à permis de démolir)

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété d'une personne privée;

Critères de repérage

Position : sur cour
Mitoyen : non
Nombre de corps de bâtiments : 2
Type de clôture : muret surmonté d'une grille et haie
Villégiature : non
Place de l'entrée : sur une élévation latérale
Situation de la porte d'entrée : latérale
Nombre d'étages : 1
Entresol : non
Nombre de travées : 2
Balcon : oui
Balcon filant : non
Loggia : non
Balcon-loggia : non
Décrochement de façade : oui
Matériaux du gros-oeuvre : pierre
Matériaux des encadrements : béton moulé
Matériaux des garde-corps : fer forgé
Forme du toit : toit à 2 versants
Liaison mur-toit : avant-toit fermé
Cour : cour et jardin
Puits de lumière : non
Sas : non
Garage : oui
Décor de façade : minimum
Traitement des angles d'îlots : aucun
Nombre d'escaliers : 2
Escalier 1: emplacement : dans-oeuvre
Escalier 1: forme : tournant à retours avec jour
Escalier 1: situation : en revers de façade et central
Escalier 1: 1ère volée décalée : non
Escalier 1: tour d'escalier : non
Escalier 1: matériaux : béton
Escalier 2: emplacement : extérieur
Escalier 2: forme : droit
Escalier 2: situation : en revers de façade et latéral
Escalier 2: 1ère volée décalée : non
Escalier 2: tour d'escalier : non
Escalier 2: matériaux : béton
Escalier en pendant : non
Immeuble faisant parti d'un ensemble : non
Cour commune : non
Entrée commune : non
Escalier commun : non
Façades en rapport : non
Traboule : non
Datation principale : 4e quart 19e siècle
Datation secondaire : 3e quart 20e siècle
Modifications 1 : modification de la façade
Phase : sélectionné

Vue d'ensemble depuis le sud-est
Phot. Inv. D. Harreau
13 73 197 NUCA

Documentation

Documents d'archives


AC Aix-les-Bains. 1 O 331. Dossier adduction d'eau, 1883-1885


AC Aix-les-Bains. 1 M 37. Divers bâtiments communaux. Villa Les Eaux Vives. Travaux de remise en état, 1956


AC Aix-les-Bains. 184 W 38, n° 1083. Autorisation de bâtir accordée à M. Spycher, Maire d'Aix-les-Bains, pour la transformation d'un bâtiment communal, 11 février 1956


AC Aix-les-Bains. 1 D 14. Registre des commissions des opérations immobilières. Villa Les Eaux Vives. Projet de vente à M. Missud, 25 avril 1988


ANDRÉ, Elisabeth et Maurice. Une histoire d´eau potable à Aix-les-Bains. Arts et mémoire, n° 44. Aix-les-Bains : Société d´Art et d´Histoire, février 2007

Documents figurés


[Plan parcellaire des installations du service des Eaux au Châtelard] / S.n. Aix-les-Bains, [1882-1883]. Ech. 1 : 1000. 1 plan sur calque rehaussé au crayon ; 31 x 43,5 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 O 331)

Propriétés du Service Municipal des Eaux. Dépendances du réservoir II. Plan d'ensemble / S.n. Aix-les-Bains, [1908]. Ech. 1 : 200. 1 tirage de plan annoté ; 63 x 129 cm. (AC Aix-les-Bains : 1 O 331)

Villa Les Eaux Vives. Montée de Mouxy à Aix-les-Bains. Etat des lieux / Georges Noiray, architecte. Aix-les-Bains, novembre 1947. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan ; 58,5 x 73 cm. (AC Aix-les-Bains : 184 W 38, n° 1083)

Villa Les Eaux Vives. Montée de Mouxy, Aix-les-Bains. Aménagement de 2 appartements / [Georges Noiray, architecte]. Aix-les-Bains, [13 décembre 1955]. Ech. 1 : 50. 1 tirage de plan rehaussé au crayon ; 67,5 x 84 cm. (AC Aix-les-Bains : 184 W 38, n° 1083)

Compagnie Générale de Travaux Hydrauliques. Villa "Les Eaux-Vives" - Aix-les-Bains. Bureau de l'Ingénieur. [Enveloppe à en-tête de la compagnie et tampon au verso]. S. l. : S. n., [1884-1908]. 1 impr. ; 11,5 x 14,5 cm (AC Aix-les-Bains. Factures)


Annexes


ANNEXE 1
Liste des propriétaires

[Avant 1879] : Chevalley Caroline, veuve de Benoît Mollard (1329-1317 : vignes)
[1881] : Mottet Alphonse, entrepreneur de travaux-publics, maire d'Aix-les-Bains (terre)
1884 : Compagnie générale des travaux hydrauliques (C.G.T.H.), siège à Toulouse, puis à Paris
1908 : Commune d'Aix-les-Bains
1990 : Missud Jean et commune d'Aix-les-Bains (BZ 351)

ANNEXE 2
Description de la villa et de ses équipements (AC Aix-les-Bains. 4 D 17. Projet de police d'assurance, 24 janvier 1921)

Art. 26 : Cent vingt deux mille cinq cents frs sur un deuxième bâtiment situé au même lieu que le précédent [Chevaline], dénommé "Les Eaux Vives", construit et couvert en dur, élevé sur sous-sol, rez-de-chaussée, 1er étage, mansardes et galetas au-dessus, ainsi que sur une annexe située au levant, laquelle est construite et couverte en dur

13 : Six mille francs sur mobilier de bureau, instruments de géométrie, hydraulique et géologie

ANNEXE 3
Entreprises chargés des travaux de 1956 (AC Aix-les-Bains. 1 M 37)

En raison de la nécessité de faire exécuter les travaux très rapidement, les entreprises n'ont pas été choisies par adjudication. Les travaux ont été confiés aux entrepreneurs qui ont été chargés de la surélévation du collège de jeunes filles (adjudication du 14/06/1955). Ce sont donc des marchés de gré à gré qui ont été conclus avec les entrepreneurs, tous domiciliés à Aix-les-Bains.

M. Boschetto : maçonnerie
M. Ramus François : menuiserie, quincaillerie, parquets
M. Picchiotino Jean : installations sanitaires et chauffage central
M. Sorésina Henri : serrurerie, garde corps d'escalier et balcon
M. Rubin Ernest : plâtrerie-peinture
Ets Chevallier : électricité

ANNEXE 4
Chronologie du service des Eaux (D'après : ANDRÉ Elisabeth et Maurice. Une histoire d'eau potable à Aix-les-Bains. Arts et mémoire, n° 44, février 2007 et n° 47, septembre 2007)

1882 : Alphonse Mottet (Maire 1874-1884) crée le premier service des Eaux d'Aix-les-Bains.

1883 : La distribution de l'eau potable est affermée à une compagnie privée, la C.G.T.H. (Compagnie générale des travaux hydrauliques).

1908 : Suite à la liquidation de la société fermière, la Ville rachète tous les biens de la compagnie, dont la villa des Eaux Vives, siège aixois de la société, puis du service municipal de distribution de l'eau au moins jusque dans les années 1920.

1988 : La distribution de l'eau potable est à nouveau affermée à une compagnie privée, la SAUR (Société d'aménagement urbain et rural).

Illustrations


Fig. 1
Plan parcellaire des installations du service des Eaux au Châtelard, 1882-1883
Repro. Inv. D. Harreau
14 73 903 NUCB

Fig. 2
La villa et les réservoirs : plan masse, 1908
Repro. Inv. D. Harreau
13 73 1073 NUCB

Fig. 3
Etat des lieux : plans, 1947
Repro. Inv. D. Harreau
13 73 1071 NUCB

Fig. 4
Transformations : plans et coupe, 1955
Repro. Inv. D. Harreau
13 73 1072 NUCB

Fig. 5
Enveloppe à en-tête de la C.G.T.H.
Phot. Inv. D. Harreau
14 73 904 NUCA

Fig. 6
Vue d'ensemble depuis le sud-est
Phot. Inv. D. Harreau
13 73 197 NUCA

Fig. 7
Vue de trois-quart depuis le sud-est
Phot. Inv. D. Harreau
13 73 196 NUCA

Fig. 8
Façades est
Phot. Inv. D. Harreau
13 73 195 NUCA

Fig. 9
Vue de trois-quart depuis le sud-ouest
Phot. Inv. D. Harreau
13 73 194 NUCA

Voir

inclus dans : Route du Revard
inclus dans : Secteur urbain, les Coteaux
aire d'étude de référence : Généralités
repéré : Maisons

Région Rhône-Alpes / Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel / Ville d'Aix-Les-Bains. Chercheur(s) : Gras Philippe; Belle Elsa; Copyrights © Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel, 2013; © Ville d'Aix-les-Bains, 2013; Renseignements : Service Veille & Documentation de la Région Rhône-Alpes, 1, esplanade François Mitterrand, CS20033, 69269 LYON Cedex 02.

Document produit par "Générateur Gertrude", application créée par © ALTEARCH-MEDIATION et © OBJESTIC

       
   
 
Informations Légales   Contact